28/02/2021

     

ARTICLE DE PRESSE - LE PROGRES

Article Le Parisien 01062020

 

Du velours contre les virus: le procédé gagnant d’une PME de Caluire.

 

EXTRAIT :

À Caluire-et-Cuire, la société Trajet ne fait pas qu’équiper les sièges des transports en commun. Les tissus qu’elle développe sont capables de supprimer microbes et bactéries. Jusqu’au virus qui nous occupe actuellement. Explications.

L’intérêt pour la société Trajet, spécialisée dans les textiles et traitements innovants pour transports publics, ne cesse de croître. Et pour cause, celle qui n’a eu de cesse ses cinq dernières années de concevoir des matières intelligentes, à la fois hydrophobes et antibactériennes, a tout juste si l’on se réfère à la crise sanitaire.

La PME, rassemblée autour de 6 salariés à Caluire-et-Cuire, emploie, en effet, un minéral photocatalyseur capable de détruire les molécules organiques au contact de la lumière. « De la tache de moutarde jusqu’au virus », précise Laura Lyonnet, responsable vente. Un système d’oxydation est en cause. « Quand les UVA "frappent" le velours, les bactéries se transforment en sel ou en eau et repartent dans l’atmosphère », détaille encore la jeune femme.

PLUS D'INFOS :

Voir l'article en ligne

24/02/2021

     

ARTICLE DE PRESSE - ACTULYON

Article Le Parisien 01062020

 

Près de Lyon. Cette entreprise a inventé un tissu antivirus qui tue même le covid-19.

 

EXTRAIT :

Trajet est une entreprise basée près de Lyon (Rhône). Elle est spécialisée dans le velours pour les transports publics et a inventé un tissu antivirus, qui tue même le covid-19 !

A Caluire-et-Cuire (Rhône), dans une zone industrielle, cachée derrière Continental, se trouve une petite entreprise de trois salariés et avec en soutien les deux parents du gérant.

Son nom : Trajet.

Sa mission : proposer des tissus pour les transports publics. Entendez les revêtements pour les sièges par exemple. Plus que de simples bouts de velours (le seul tissu utilisé), ce sont des innovations : tissus auto-nettoyants, résistants à la perforation, anti-feu, contre la moisissure, hydrophobiques… Si le centre des recherches est basé près de Lyon, c’est en Espagne que se passent la production des velours et la concrétisation des projets, au sein de l’entreprise Aunde, près de Barcelone. 

PLUS D'INFOS :

Voir l'article en ligne

17/02/2021

     

ARTICLE DE PRESSE - FRANCEINFO

Article Le Parisien 01062020

 

Un tissu « intelligent » qui détruit les virus expérimenté dans les transports en commun.

 

EXTRAIT :

Textiles anti-micro-organismes, hydrophobes, déperlants, anti-vandalisme… Des technologies intégrées aux velours de bus et de cars sont testées depuis l’été dernier en Île-de-France, afin d’améliorer l’hygiène à bord des véhicules.

Les sièges du métro seront-ils un jour capables d’auto-éliminer les virus et les bactéries ? Un tissu innovant est en tout cas actuellement testé pour lutter contre la prolifération de micro-organismes, dans des bus circulant à proximité de Mantes-la-Jolie (Yvelines). Une technologie produite par Trajet-Aunde, une société basée à Caluire-et-Cuire (Rhône), spécialisée dans la fabrication de velours pour les transports publics.

Les textiles ont été développés il y a cinq ans, raconte Laura Lyonnet, commerciale au sein de l’entreprise : "L’idée était de proposer un produit auto-nettoyant. La technologie se base sur un minéral avec lequel les tissus sont traités, qui s’active en présence de rayons UV – naturellement avec le soleil, ou avec une lampe. L’exposition crée un phénomène d'oxydation, qui détruit les composants organiques. Ça concerne aussi bien les saletés, avec les traces d’aliments par exemple, que les bactéries et les virus."

 

PLUS D'INFOS :

Voir l'article en ligne

          

16/02/2021

     

ARTICLE DE PRESSE - SUDOUEST

Article Le Parisien 01062020

 

Covid-19 : Lyon et Paris expérimentent un tissu antivirus dans les transports.

 

EXTRAIT :

Une entreprise française a développé une technologie qui permet d’éliminer 99,9 % des bactéries et microbes d’un tissu.

Beaucoup pointés du doigt pour être des lieux de contamination, les transports en commun tentent de rassurer leurs usagers. À Lyon et en Île-de-France est en ce moment testé un textile permettant de détruire 99,9 % des microbes et bactéries, Covid-19 compris.

C’est en tout cas la promesse de Trajet-Aunde, la PME française qui l’a créé. « Nous avons mis au point ce tissu il y a cinq ans, au départ nous voulions juste un produit capable de s’auto-nettoyer », précise l’entreprise au “Figaro”. Pour ce faire, la firme imbibe le textile de dioxyde de titane. En présence d’UV, qu’ils soient naturels ou non, ce minerai s’active et tue les molécules présentes sur lui. Ce principe s’appelle la photocatalyse. Ainsi, les salissures et taches sont éliminées.

 

PLUS D'INFOS :

Voir l'article en ligne

          

15/02/2021

     

ARTICLE DE PRESSE - LE FIGARO

Article Le Parisien 01062020

 

Un tissu capable de détruire les virus testés dans les Transports à Paris et à Lyon.

 

EXTRAIT :

Ce produit anti micro-organismes et autonettoyant, développé par une PME française, est capable de détruire les virus au contact de la lumière..

Et si les revêtements des sièges pouvaient contribuer à lutter contre les virus dans les transports en commun ? C'est l'objectif affiché d'un tissu innovant capable de tuer 99,99% des microbes et bactéries, y compris le coronavirus. Cette technologie est produite par Trajet-Aunde, une entreprise française basée à Caluire-et-Cuire dans le Rhône. Elle équipe déjà certaines rames de la ligne C du métro lyonnais ainsi que des bus en région parisienne.

 

PLUS D'INFOS :

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF

Voir l'article en ligne

          

13/12/2020

     

ARTICLE DE PRESSE - LE JOURNAL DU DIMANCHE

Article Le Parisien 01062020

 

Les transports en commun innovent face aux maladies.

 

EXTRAIT :

Différents textiles à l ’essai à Mantes-la-Jolie. La première innovation concerne le tissu des sièges.

Une étude pilotée par IDFM teste depuis cet été des « tissus intelligents » dans des bus franciliens. « La prise de conscience de l’importance du tissu est assez récente, reconnaît le DG. C ’est pourtant le premier contact visuel, puis tactile, du voyageur, lequel est sensible à sa couleur, sa matière son confort, son usure, sa propreté. Or un tissu abîmé, oupire, sale, est incompatible avec le sentiment de sécurité sanitaire».

Différents textiles hydrophobes ou déperlants sont ainsi expérimentés par le groupe allemand Aunde à Mantes-la-Jolie (78). «Le liquide glisse comme sur une toile cirée »,note Laurent Probst. Un autre type de revêtement de siège actuellement testé par Aunde se veut autonettoyant : «Les salissures, les taches, les résidus, les chewing-gums collés ou les traces de marqueur sur ces tissus traités au dioxyde de titane sont détruits par les rayons du soleil » s’enthousiasme Christophe Vacheron. Un tissu antivandalisme, résistant aux lacérations, est également étudié en conditions réelles. Les résultats définitifs seront connus début 2021.

 

PLUS D'INFOS :

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF

09-10-11/2020

     

ARTICLE DE PRESSE - SST MAG N°14

Article Le Parisien 01062020

 

Textiles désinfectants et décontaminants

 

EXTRAIT :

Spécialisée dans la conception de textiles, la société Aunde Trajet a développé des textiles capables d'auto-émiliner une charge virale, notamment celle liée au coronavirus, grâce à un process de fabrication ajouté en fin du production.

99% de la charge virale est éliminée en une minute par le tissu, ce qui réduit drastiquement le risque de transmission du virus d'une personne à l'autre. Le textile participe également à la décontaminant de l'air (tant pour la charge virale que pour la pollution) de l'air ambiant puisque la surface revêtue du textiles détruits les particules en suspension qui s'en approchent.

 

PLUS D'INFOS :

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF

09/2020

     

ARTICLE DE PRESSE - LE MAG ECO

Article Le Parisien 01062020

 

Ils ont trouvé la bonne idée 

 

EXTRAIT :

Il crée un tissu qui détruit les virus.

Ce chef d'entreprise a mis au point un velours intelligent, capable d'éliminer un large spectre de virus, dont le coronavirus. Plus besoin de laver ou de désinfecter le tissu entre deux utilisations, car il élimine de lui-même plus de 99,99% de la charge virale, par photocatalyse activée au contact des rayons ultraviolets.

 

PLUS D'INFOS :

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF

07-08/2020

     

ARTICLE DE PRESSE - MAGAZINE RYTHMES

Article Le Parisien 01062020

 

Sur la route de l'innovation

 

EXTRAIT :

Chez les Blanc, le textiles est une affaire de famille. Comme son père avant lui, Jérôme Blanc a créé en 2005 "Trajet", une entreprise textile spécialisée dans la fabrication de velours technologiques et s'est implanté à Caluire et Cuire.

Associée à la société Aunde située à Barcelone, Trajet a développé il y a plusieurs années différentes innovations textiles qui s'adaptent aux problématiques particulières des transports publics. Ainsi en intégrant différents composants au cœur de ses velours, l'entreprise caluirarde propose à ses clients des solutions pour bloquer la colonisation et la prolifération des bactéries ou virus, empêcher tout liquide de pénétrer dans un tissu et de le faire moisir, désinfecter le velours ou le rendre autonettoyant. Forte de ce savoir-faire, Trajet a également élaboré un velours spécifiquement dédié au milieu du spectacle (sièges de cinéma ou de théâtre, rideaux de scènes…).

 

PLUS D'INFOS :

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF

Voir l'article en ligne

16/06/2020

     

ARTICLE DE PRESSE - TECHNIQUES DE L'INGENIEUR

Article Le Parisien 01062020

 

Covid-19: Produire des matériaux antimicrobiens, des innovations made in France 

 

EXTRAIT :

Dans le Rhône, à Caluire-et-Cuire près de Lyon, la société Trajet – Aunde a mis au point des tissus qui ont la capacité de se désinfecter sans avoir besoin du moindre désinfectant.

Non content d’être anti-taches et anti-odeurs, le textile mis au point par Trajet-Aunde élimine bactéries, microbes et acariens. Mieux, il est capable de détruire le virus de la grippe, de la gastro-entérite, des hépatites A, B et C. Il est également efficace contre le Covid-19, qui paralyse la planète entière depuis des mois.

Pour parvenir à un tel résultat, les textiles subissent un traitement à base de dioxyde de titane. Ainsi, ces derniers deviennent résistants aux bactéries et virus grâce au principe de la photocatalyse. Cela signifie qu’exposés à un rayonnement UV, naturel ou artificiel, les tissus traités ont la capacité de se débarrasser de toute substance polluante. Un dépistage réalisé en laboratoire a permis de démontrer que le coronavirus ne survit pas sur cette surface. « Sans avoir besoin d’être lavé ou mouillé, le tissu élimine en une minute plus de 99,99 % de la charge virale », indique Jérôme Blanc, président de Trajet – Aunde. Ainsi, il n’y aurait plus besoin de procéder à une désinfection entre deux utilisations d’un même tissu. C’est pourquoi Trajet – Aunde estime que ses produits sont adaptés à la lutte contre la propagation du coronavirus dans les transports en commun. À l’avenir, la PME développera la même technologie sur d’autres types de tissus, toiles et voilages.

 

PLUS D'INFOS :

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF

Voir l'article en ligne

03/06/2020

     

ARTICLE DE PRESSE - FRANCE SOIR

Article Le Parisien 01062020

 

Covid-19: Une PME crée un tissu auto-nettoyant qui détruit les virus en 1 minute

 

EXTRAIT :

Adieu grippe, gastro, Covid-19…

Non content d’être anti-taches et anti-odeurs, le textile mis au point par Trajet-Aunde élimine bactéries, microbes et acariens. Mieux, il est capable de détruire le virus de la grippe, de la gastro-entérite, des hépatites A, B et C. Il est également efficace contre le Covid-19, qui paralyse la planète entière depuis des mois.

Déjà installé sur les fauteuils de la ligne C du métro de Lyon, ce velours intelligent pourrait bien intéresser d’autres entreprises de transports publics (bus, trains, avions…) mais aussi d’autres secteurs. Celui de la santé (hôpitaux, cabinets médicaux…), de l’éducation (écoles…), celui du tourisme (hôtels, bars, restaurants…), celui du spectacle (théâtres, cinémas, salles de concert…).

Poignées et barres de métro auto-désinfectantes.

L’innovation est d’autant plus intéressante que le système d’auto-nettoyage de Trajet-Aunde est reproductible sur d’autres matériaux que le textile. « Dans une rame de métro par exemple, en plus du velours qui habille des fauteuils, il est possible de traiter avec le même procédé le sol, les parois, les vitres, les barres et les poignées », a expliqué Jérôme Blanc, président de Trajet-Aunde, au Parisien. « Si une personne, infectée par le Coronavirus éternue dans la rame de métro, celle-ci est automatiquement désinfectée en une minute! »

 

PLUS D'INFOS :

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF

Voir l'article en ligne



01/06/2020

     

ARTICLE DE PRESSE - LE PARISIEN

Article Le Parisien 01062020

 

Cette PME a créé un tissu qui détruit les virus en une minute

 

EXTRAITS :

A Caluire-et-Cuire, la société Trajet a mis au point une technologie basée sur la photocatalyse qui se développe déjà dans les transports en commun.

En clair, le textile, exposé aux rayonnements UV de la lumière naturelle ou artificielle, se désinfecte tout seul en une minute, en même temps qu'il détruit les taches organiques, les taches alimentaires et même les graffitis. Une aubaine dans les lieux qui reçoivent du public en masse comme les transports en commun, les hôpitaux, les salles de spectacle, les écoles, l'hôtellerie…

D'autant que l'innovation de Trajet promet les mêmes effets désinfectants pour tout l'environnement d'une pièce. « Dans une rame de métro par exemple, en plus du velours qui habille des fauteuils, il est possible de traiter avec le même procédé le sol, les parois, les vitres, les barres et les poignées qui se désinfectent automatiquement au contact des UV, poursuit le chef d'entreprise. Si une personne, infectée par le Coronavirus éternue dans la rame de métro, celle-ci est automatiquement désinfectée en une minute! » Il imagine aussi pouvoir traiter avec la même technologie les rideaux, moquettes et dessus de lit des chambres d'hôtel.

 

PLUS D'INFOS :

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF

Voir l'article en ligne

22/05/2020

     

ARTICLE DE PRESSE -

MOBILITÉS MAGAZINE

Article Mobilités Magazine 22062020

 

Un tissu contre le coronavirus ?

 

EXTRAITS :

Spécialisée dans la commercialisation de textiles depuis 15 ans, la société Trajet-Aunde annonce aujourd’hui avoir développé des textiles révolutionnaires désinfectants et décontaminants, capables d’auto-éliminer la charge virale, notamment celle liée au coronavirus.

Selon le fabricant, il n’est plus besoin de laver ou de désinfecter le tissu entre 2 utilisations par 2 individus différents : après une minute, le tissu a de lui-même éliminé quasiment l’intégralité (plus de 99.99%) de la charge virale, ce qui réduit quasiment à néant le risque de transmission du virus d’une personne à l’autre.

De plus, la présence de ce tissu dans un espace améliorerait significativement la décontamination de l’air ambiant puisque la surface revêtue du textile détruit les particules en suspension qui s’en approchent. Cette décontamination est valable tant pour la charge virale que pour la pollution (NOx, COV...)

 

PLUS D'INFOS :

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF

Voir l'article en ligne




20/05/2020

     

ARTICLE DE PRESSE - LYON CAPITALE

Article Lyon Capitale 20052020

 

Lyon : un tissu capable d'éliminer le coronavirus et un traitement extensible à d'autres supports

 

EXTRAITS :

Dans l'agglomération de Lyon, les sociétés Trajet-Aunde annoncent avoir inventé un tissu désinfectant et décontaminant capable d'éliminer un large spectre de virus dont le coronavirus Sars-COV-2. Cinéma, transports en commun, hôpitaux... les débouchés ne manquent pas et ce traitement pourrait être appliqué à d'autres supports.

"Plus besoin de laver ou de désinfecter le tissu entre 2 utilisations par 2 individus différents : après une minute, le tissu a de lui-même éliminé quasiment l’intégralité (plus de 99.99 %) de la charge virale, ce qui réduit quasiment à néant le risque de transmission du virus d’une personne à l’autre", précise l'entreprise. Le tissu garderait ses propriétés désinfectantes jusqu'à 50 lavages, tout en nécessitant d'être moins souvent lavés, car auto-nettoyant, anti-tâche et imperméable.

Des velours commercialisés par l'entreprise ont déjà reçu ce traitement, et équiperont notamment des sièges de transport en commun. Trajet-Aunde vont décliner leurs tissus pour les cinémas, hôpitaux, établissements scolaires et plus largement tout les lieux qui peuvent accueillir du public. D'autres supports vont recevoir le traitement comme des toiles ou voilages.

 

PLUS D'INFOS :

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF

Voir l'article en ligne



20/05/2020

     

COMMUNIQUE DE PRESSE

Communiqué  Presse 20052020

 

Trajet – Aunde a développé des textiles révolutionnaires désinfectants et décontaminants, capables d’auto-éliminer la charge virale, notamment celle liée au coronavirus.

 

EXTRAITS :

Plus besoin de laver ou de désinfecter le tissu entre 2 utilisations par 2 individus différents : après une minute, le tissu a de lui-même éliminé quasiment l’intégralité de la charge virale, ce qui réduit quasiment à néant le risque de transmission du virus !
De plus, la présence de ce tissu dans un espace améliore significativement la décontamination de l’air ambiant, tant pour la charge virale que pour la pollution.

Ce processus de fabrication a déjà été mis en place sur nos productions de velours pour transports en commun pour permettre à nos clients, qui doivent actuellement répondre à des normes sanitaires très strictes quant à la limitation de la propagation de la Covid19, d’équiper leurs sièges afin de pouvoir accueillir leurs usagers dans les conditions sanitaires les plus saines et les plus sécuritaires possibles.

Nous avons également commencé à décliner ce process sur d’autres types de textiles (toiles, voilages…) afin de pouvoir proposer dans cette innovation aux nombreux autres marchés très concernés par la lutte contre la propagation du virus :
• Secteur de la santé : hôpitaux, cabinets médicaux…
• Secteur de l’éducation : écoles, collèges, lycées, universités…
• Secteur du tourisme : hôtels, bars, restaurants…
• Secteur du spectacle : théâtres, cinémas, salles de concert…
• Secteur de l’événementiel : halls d’expositions…
• Secteur des transports publics : bus, cars, bateaux, trains, tramways, avions…

 

PLUS D'INFOS :

Téléchargez l'intégralité de notre Communiqué de Presse